mardi 5 octobre 2010

Les Anti Dépresseurs

Dossier qui recense les documents du site d'Alice Miller sur les anti-dépresseurs qui reproduisent les effets de la dépression (ne plus sentir qui l'on est vraiment, nos émotions) et donnent l'illusion de calmer parce que l'on ne SENT plus la souffrance mais elle est toujours là, c'est comme de donner un anti douleur à quelqu'un qui a une grave blessure et de faire croire que la personne est guérie de sa blessure simplement parce qu'il ne sent plus la douleur qui en émane, les anti-dépresseurs ne sont qu'un masque qui cachent la dépression et qui ne s'attaquent pas à ses véritables causes.
 
Extrait du Courrier "Aberration" - [ Archive ] :
Récemment en France, une député, pédiâtre de métier, a déclaré vouloir déposer une loi interdisant la fessée. Lorsque j’ai lu les réactions nombreuses des internautes à ce projet, pas une seule n’a compris et a été favorable à cela. Les avis étaient tranchés et catégoriques. En résumé, de quel droit se mêle t-on de l’éducation des enfants qui doit, selon les réponses, rester dans la sphère privée familiale et ne concerner que les parents. Ces avis ne faisaient pas suite à une rélexion car aucune personne n’a dit avoir lu ou étudié cette question. Les gens étaient contre, point. Selon eux,leurs enfants sont leur propriété, et de ce fait ils peuvent en disposer comme bon leur semble.
Même un ministre s’est rapidement empressé dans un communiqué de s’élever contre cette loi.
Moi qui croyais naïvement que les mentalités avaient évoluées, on en est loin. Personne ne s’est demandé pourquoi la France a la 1ère place au monde en matière de consommation d’antidépresseurs, anxyolitiques etc…Et que les suicides sont si élevés chez les jeunes !


"Beaucoup de gens on réussi à se protéger de ses souvenirs d’enfant maltraité en utilisant des médicaments comme par exemple les antidépresseurs. Mais ces derniers nous volent nos vraies émotions, et les réactions logiques à la maltraitance de l’enfant ne peuvent pas être exprimées. Or, c’est exactement ce fait qui a créé la maladie.

En entrant dans la thérapie tout devrait changer. Il y a un témoin de notre souffrance, il veut savoir ce qu’il nous est arrivé et il veut nous aider à l’apprendre, à se libérer de la peur d’être à nouveau humilié, battu, maltraité. Il veut nous aider à sortir de la vie chaotique de notre enfance, à trouver nos émotions et vivre enfin avec notre vérité. C’est avec l’aide de ce témoin que nous pouvons quitter le déni et obtenir notre honnêteté émotionnelle."

2 commentaires:

groblin a dit…

Il est souvent établi qu'en France nous sommes ceux ou parmis ceux qui utilisent le plus d'anti dépresseur, de même que nous sommes parmis les champions de l'utilisation de pesticides et aussi les champions de la natalité, je ne peux m'empêcher d'y voir un lien, le fait qu'on fasse des enfants, qu'on asperge de pesticides nos cultures et l'utilisation abusive d'anti dépresseurs ayant le même but, la même fonction: celle d'essayer de se sortir de nos souffrances sans pour autant s'y confronter directement.

groblin a dit…

Reportages sur les abus et les dangers de la Psychiatrie et des Psychiatres, ses abus, et ses falsifications, ainsi que sa participations aux règles nazis d'extermination des faibles ou elle aidait à sélectionner ceux "qu'il fallait" exterminer::

http://www.archive.org/details/ccdh_psychiatrie_francais

- Psychiatrie: Erreur Fatale
- Psychiatrie: Le Martketing de la Folie
- Psychiatrie: Profits Macabres
- Psychiatrie: La Vérité sur ses Abus
- Les Drogues Psychiatriques: Médicaments ou Menaces